Après avoir obtenu un bac en sexologie (UQAM) et une maîtrise en sociologie (Laval), Simon Louis Lajeunesse complète un doctorat en service social à l’Université Laval à Québec. Il a publié de nombreux articles de vulgarisation scientifique, participé à la rédaction d’ouvrages sur le thème du suicide, du travail du sexe, des jeunes de la rue, du genre et de la masculinité. Il a donné plus d’une centaine de conférences s’adressant à des auditoires variés tant au Québec qu’en Europe. Au fil des ans, il a partagé ses connaissances avec un large public lors d’émissions de radio et de télévision.

Il a complété une recherche postdoctorale mettant en lumière les effets de la pornographie sur la sexualité des jeunes hommes hétérosexuels. La diffusion de cette recherche controversée lui fit accéder au titre du chercheur ayant le plus contribué au rayonnement de l’Université de Montréal sur la scène internationale en 2009.

En tant que membre du groupe de recherche Masculinités et société et professeur associé à l’École de service social de l’Université de Montréal, il dirige des étudiants de maîtrise dont les travaux s’orientent vers les problématiques de genre. Il a publié en novembre 2013 les résultats de la plus importante recherche à ce jour sur l’adéquation entre les services offerts aux hommes et les besoins des hommes dans l’île de Montréal. Cette recherche fut financée par le Ministère de la Santé et des servicies sociaux via le Regroupement des organismes pour hommes de l’île de Montréal (Rohim).

Après avoir enseigné à l’Université d’Ottawa, il se concentre maintenant à son enseignement à l’Université du Québec en Outaouais et à l’Université de Montréal.